AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la croisée des destinées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alekyne

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: A la croisée des destinées   Mar 16 Aoû - 0:18

Comme tout le monde le sait, au commencement, il n'y avait rien. Mais est-ce seulement le cas pour la création des mondes, des univers ? Est-ce que chaque personne, chaque âme ne provient pas de ce néant omniprésent dans chaque cosmogonie ? Imaginons que tout provient de ce vide omniprésent et que tout y retourne. Que, malgré ce que l'on nous apprend, le ciel nocturne n'est pas constitué d'étoiles, mais des âmes en attente d'une nouvelle incarnation. Ainsi lorsque vous ne trouvez plus une étoile dans le ciel, elle n'a fait que s'incarner sur la terre que vous foulez.
Approchons nous d'un de ces étoiles, de ces âmes. Celle-ci est particulière, non pas par son éclat ou parce qu'elle est vouée à accomplir de grande chose ou changer la surface du monde mais simplement car elle doit faire face à un choix des plus importants dans sa vie d'âme : le choix de sa prochaine incarnation.


Actuellement intangible, elle ressemblerait à une sorte d'amas gazeux ovoïde devant lequel sont ouvertes trois fenêtres projetant des futurs hypothétiques :

Le premier dépeint un homme d'une trentaine d'années peut-être un peu moins, il porte de long cheveux d'un roux flamboyant encadrant un visage fin dont la beauté ferait tomber la plus prude des pucelles. Ses yeux sont d'un rouge profond, envoûtant malgré une certaine froideur. Il ne semble pas être plus musclé que ça, malgré l'immense arme qu'il tient à la main, une sorte d'arme d'Hast dotée de deux fers de hache.
Penché par dessus son épaule, l'âme peut y voir une forme plus sombre, dont les traits donnerait la chair de poule au plus vaillant des guerriers, un démon semble accompagné ce guerrier et pouvoir prendre possession de son corps.
Ce destin est celui de Dekleor, Iblis de l'Union et de Shaytan, esprit de la rage et de la guerre. Cette histoire sera écrite dans le sang et les flammes.

Le second est un homme plus jeune aux traits plus classique et empli de mélancolie. Il marche seule au milieu des collines portant sur son visage les affres d'une vie douloureuse. Il n'est pas très grand et porte une simple armure de métal. Lorsqu'il s’arrête pour la nuit, il n'y a pas de feu pour le réchauffer, pas d'ami pour égayer ses soirées, juste lui et le vent frais de la nuit faisant danser ses cheveux long sur son visage. A sa main, un anneau en argent qu'il regarde, les yeux pleins de larmes.
Ce destin est celui de Tristan, Amistad de l'Union. Cette histoire est écrite dans les larmes et le dévouement.

Enfin, la dernière porte donne sur une mer calme et le bruit mélangé du ressac et d'un rire cristallin. Un jeune homme, qui doit avoir vingt ans tout au plus, nage avec aisance dans les eaux salines de l'océan. Il plonge et atteint avec une aisance déconcertante le fond quelques mètres plus bas pour y récolter coquillages, perles et autres plantes aux vertus diverses. Torse nu, il est clairement visible qu'il n'est pas taillé pour la guerre et qu'il n'a encore jamais vu un champ de bataille ni même une cours d'entrainement.
Ce destin est celui de Asklepios. Cette histoire est écrite dans la joie et les rires.



Le temps ne s'écoulant pas de la même manière pour notre protagoniste, elle à encore bien le temps d'observer les diverses destinées qui s'offrent à elle et choisir celle qui lui conviendra le mieux. Il n'y a pas de bon ou de mauvais choix, néanmoins, il y en a des plus faciles que d'autres mais est-ce que tous cherchent la facilité ?
Nous reviendrons plus tard près de l'âme que nous avons choisi d'observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alekyne

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: A la croisée des destinées   Mer 7 Sep - 18:23

Elle continue à observer, à regarder les futurs qui s'étalent et s'étirent devant elle. Le choix est dur car chaque chemin est parsemé de défaite, de douleur mais aussi de courtes victoires qui lui donneront l'envie de continuer. N'est-ce pas là le propre de l'humain au final ? Vivre encore et encore, pousser au travers de mille et un malheur et soutenu par quelques bribes de lumières. Ne sont-ils pas des créatures habitées par l'espoir de retrouver le bonheur qu'ils ont ente-aperçue ?

Dekleor est un enfant dans cette vision, il vit dans une communauté de son peuple. Fils d'une prostitué emmenée par la maladie, ou peut-être par la rudesse des hommes lui étant passé dessus, il n'est qu'a peine considéré. Au mieux, on se sert de lui pour aller nettoyer les aisances ou aller chercher des choses inatteignables pour des plus gros gabarit que le sien. Au pire, il est battu, roué de coups de bâton, parfois de ceinture et dans les plus mauvais jours, il comprend la douleur que sa mère à connu.
Il git là, couvert de croutes et d'ecchymoses trouvant le réconfort de le souvenir d'un sein aimant, perdu à jamais.

Alors que son attention se pose sur la seconde fenêtre vers l'avenir, elle y voit Tristan, Il n'a pas encore atteint la majorité qu'il a tenu dans ses bras plus de cadavres qu'il n'a de doigts pour les compter. Déployer sur le front depuis quelques années, il a appris à ne plus s'attacher à ses compagnons d'armes. Ils finiront par mourir et leurs pertes alourdiront le poids déjà trop grand pour des épaules aussi jeunes.
Sa plus grande hantise est de perdre celle dont il ne peut se détacher et qui hante tant ses rêveries éveillées que ses nuits cauchemardesques.

La dernière image montre une plage de sable fin, le soleil brillant haut dans le ciel. Un petit garçon nage parmi les vagues et son rire est éclatant. Il semble être encore vierge de toute déconvenue tant il semble naïf. L'Humanité n'est pas encore venue toquée à sa porte, peut-être ne viendra t elle jamais. Sa vie est simple, il connait le bonheur. Je ne parle pas de ces instants fugaces que tous expérimente ça et là dans sa vie, mais bien du bonheur réel de celui qui n'est jamais sorti du cocon protecteur de l'enfance insouciante.
Une telle vie n'est-elle pas vouée à l'ennui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la croisée des destinées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La croisée des chemins [PV:kiza izuru]
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour
» Des soldes de ouf' à La Croisée Du Jeu
» Scénario - La Course Croisée
» La Croisée du Chaos - Edition Spéciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans nom  :: Le Pavillon-
Sauter vers: