AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val

Aller en bas 
AuteurMessage
Rin

avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 28/05/2016

MessageSujet: [Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val    Jeu 13 Oct - 18:13





Nom complet : Eléonore Elizabeth Meredith de Val
Âge : 23 ans
Race : Humaine
Titre : Dame de Val
Statut : Cantatrice réputée
Originaire de : Royaume de Castima, à sa capitale de Val

Equipement : Robe ignifuge, diadème, éventail aux armatures de fer cachées
Détails particuliers : Sa voix lui aurait sauvé la vie plus d'une fois.
Que ce soit par ses chants, ses paroles, ses dires...ou autre chose ?



Fille unique des de Val, une famille influente, brillante cantatrice et excellente élève, Eléonore n'a malheureusement pas connu que gloire et richesse dans sa petite vie débutante. Pourchassée par ce Farral mais admirative des fameux "Aventuriers" ayant mit fin à cette chasse, la curiosité monte en cette jeune prodige. Un visage doux, une voix attendrissante, qui a dit que cette jeune dame était si inoffensive que ça ? Née de parent pourtant non-mage, il semblerait que leur descendance ait hérité d'un don, un don ressemblant à celui de Meredith de Val, la grand-mère...



Tout le royaume de Castima a déjà entendu la voix de la jeune prodige des de Val. Ses chants ravissent les conservatoires de tout le royaume ainsi que ces concerts privés. On ne sait pas réellement pourquoi mais tout le monde répète que cette voix a quelque chose de spécial, quelque chose d'apaisant. Cette voix n'apaise pas en réalité, elle semble chasser quelconque sentiment négatif et surtout, la colère.

Plus d'une fois, la voix d'Eléonore a su dissuadé certains de se battre rien qu'en entendant sa voix chanter des mélodies. C'est ainsi qu'Eléonore se fit connaître, comme étant une jeune dame à la voix adoucissante et relaxante. Elle a commencé sa carrière de chanteuse très tôt, vers l'âge de onze ans. Les de Val, une famille discrète et pourtant influente. Personne ne sait pourquoi cette famille est importante, elle n'était pourtant pas aussi riche que d'autre. Si ce n'était qu'une histoire de voix...




On se souvient tous de cette époque chaotique où tous les mages se faisaient pourchasser et exécuter pour la cause du grand Farral, militaire devenu fou à lier. C'est ainsi qu'âgée de sept ans à peine, les parents d'Eléonore ont tout fait pour protéger leur seule fille unique d'hommes corrompus par le désir de pouvoir et de bienveillance envers Farral. Nombreux sont ceux ayant essayé de la dénoncer, par de multiples manières.

Et les de Val se souviennent parfaitement du coup bas de la baronnie de Rivesthern envers leur fille. Rapprocher gentiment l'une de leur fille, Victoria, vers Eléonore pour mieux jouer avec elle et pouvoir la dénoncer. On dit que plusieurs hommes des Rivesthern dont un intendant sont portés disparus. C'est une époque bien sombre et pourtant, Victoria et Eléonore semblent bien amies depuis.




Cette terrible chasse aux mages aurait cependant été bénéfique pour la cantatrice. Tout le monde a cette belle image de la jeune noble sur la scène du conservatoire, devant une cinquantaine de personne, à chanter de douces comme de grandes mélodies. Cependant, personne ne s'est demandé pourquoi cette voix adoucissait autant ou tout simplement, pourquoi elle était étrange.

Grâce à cette bataille, grâce à cette oppression, il semblerait qu'Eléonore ait trouvé la raison de cette protection constante venant de sa famille. Sa voix serait en mesure d'apaiser les esprits les plus nerveux, cependant, si cela n'aboutit pas... Elle serait alors aussi en mesure de briser des vies. Lors de la déchéance de Farral, quand Eléonore avait alors dix-sept ans, les écoles de mages rouvrit. Elle aurait alors passer six années d'études là-bas, à maîtriser sa voix...différemment.  






"Péripétie"



"Soleil et Lune"



"Espoir"



"Miroir miroir"


JDR d'un ami à moi, voici sa chaîne pour tout voir du début ! Je ne serais là que dans un OAV, mais son histoire est SUPERBE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin

avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 28/05/2016

MessageSujet: Re: [Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val    Mer 16 Nov - 9:26

Rencontre mouvementée



Tout un monde se trouvait face à elle. Assis sur leur siège, elle était la seule à être debout. Rideaux fermés, il n'y avait plus que les projecteurs pour l'illuminer. C'est ainsi que son récital commença. Elle laissa échapper sa douce voix jusqu'aux oreilles de ses auditeurs, déjà adouci par un tel chant relaxant. Malgré une soirée normale pour tous ses admirateurs, Eléonore avait cependant été mouvementé par un certains nombres d'événements. Alors qu'elle chantait, son regard dévia sur son amie, Victoria. Elle se trouvait en hauteur avec ses habituels yeux admiratifs. Un jour, elle espérait pouvoir monter sur scène avec elle, comme le voulait la cantatrice. Un léger sourire se colla sur ses lèvres tandis qu'elle ferma les yeux pour continuer son chant.

Un festival, une foule, une recherche.

Elle se remémora la journée d'avant la veille. Une journée mouvementée et dotée de surprises. Victoria se trouvait à ses côtés, excitée à l'idée de rencontrer un groupe d'aventurier. Eléonore l'était tout autant qu'elle, dissimulée derrière son éventail. Son regard bleuté regardait tous les visages passant devant elle, jusqu'à que ce soit eux qui la trouvent. Une rencontre à la fois excitante comme déroutante. Victoria s'était éloignée plus loin, vers le grand feu du festival. Elle ne s'attendait pas à un changement de situation.

Un cri, plusieurs cris. La panique. Eléonore fronça un instant ses sourcils en se remémorant cette partie.

Victoire s'était faite enlevée par un cavalier. Le choc était là : que voulaient-ils à une Rivesthern ? La chasse aux mages était finie. Il ne fallait plus tarder et heureusement, les aventuriers étaient présents. Grâce à eux, elle était saine et sauve. Malheureusement... Quelque chose de beaucoup plus dangereux se tramait au festival. Eléonore ne voulait pas l'utiliser, elle ne le souhaitait pas. Elle ne l'utilisait qu'en cas d'extrême urgence. Sa voix d'habitude si douce et si apaisante devint en un rien de temps une voix tranchante et mortelle. Son cri était mortel. Si mortel qu'il peut soit faire exploser des têtes ou soit propulser son ennemi si violemment qu'il peut se tuer sur le coup. Eléonore avait montré une autre facette de sa voix devant toute une foule. Certains la connaissaient, même les aventuriers ; certains avaient déjà assisté à l'un de ses récitals.


Ses paupières se rouvrirent devant une foule l'acclamant. Un large sourire se dessina sur son visage. Ce récital fut une réussite et tout le monde semblait réellement apaisé grâce à cette voix, grâce à sa voix. Victoria applaudissait comme jamais, elle s'était même relevée de son siège. Quelle douce amie. Eléonore s'inclina devant son public sous les applaudissements et se retira dans sa loge, d'un pas confiant et calculé. Des fleurs l'attendaient sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin

avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 28/05/2016

MessageSujet: Re: [Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val    Mar 22 Nov - 20:48

Horrible découverte ou généreux don ?



Eléonore, douze ans auparavant...

Assise sur un fauteuil du jardin des Rivesthern, sous la douce chaleur du soleil s'abattant sur Castima, Eléonore se trouvait face à Victoria. Elles jouaient aux échecs dans le plus calme des décors. Pureté, innocence et ignorance, cela définissait bien ce qu'elles dégageaient. Des gardes se tenaient un peu plus loin, les surveillant. La demeure Rivesthern était bien gardée. On entendait les rires juvéniles des jeunes filles, l'amitié était à son apogée.

"Échec et mat !
- Ah ! Non...!
- Tu veux recommencer une partie, Victoria ?
Eléonore étirait son plus beau sourire tandis que Victoria dramatisait.
- Non ! Tu vas encore me battre à plat de couture..., expira Victoria.
- Tu sais, plus tu pratiques, plus tu t'améliores !"

A cet instant, Eléonore leva son index, d'un visage fier. Elle lui expliqua tous les rouages de ce jeu de stratégie, elle ressemblait plus à un mentor qu'à une amie, parfois. C'était dans une bonne intention, cependant. En voyant le sourire angélique de Victoria ainsi que celui d'Eléonore, une personne pouvait aisément comprendre la connivence entre les deux amies. Cela pourrait paraître niais mais... N'est-ce pas l'âge où l'innocence peut vaciller à tout moment ? Il fallait préserver ce qu'il restait car malheureusement, tout a une fin. Trois hommes de la maison Rivesthern vinrent vers les jeunes filles, d'un regard austère de prime abord puis doux par la suite. Un homme s'avança d'un pas vers elles, sa tenue était correcte, voire aristocratique. Il réajusta sa cravate et prit un ton solennel.

"Mademoiselle de Val ?
- Oui ? répondit la juvénile.
- Votre mère vous demande. Elle vous attend à l'entrée des jardins.
- Oh... Oui, j'arrive."

Pinçant deux points de sa robe pour se relever sans problème, Eléonore afficha un doux sourire à Victoria, la remerciant. Elles s'enlacèrent un instant tandis que l'homme semblait s'impatienter. Il finit par toussoter pour la presser ; ce qu'elle fit. Victoria se rassit, légèrement triste de voir son amie partir. La jeune chanteuse se retourna pour suivre l'homme, les deux autres en armure suivirent. Son regard bleuté vagabonda un instant sur la beauté des jardins des Rivesthern. Entretenus et magnifiques, le soleil ne faisait embellir ce paysage. Tout n'était qu'art. Plus elle se perdait dans ce tableau, plus ses pas se firent moins vite. Elle voulait apprécier ce moment de douceur et de calme mais tout ça ne lui était plus permis.

"Faites-la avancer !"

La voix autoritaire du dirigeant de la marche la ramena sur terre et s'en suivit de l'emprise des hommes sur ses frêles bras. Ils la brusquaient pour qu'elle puisse marcher plus vite, ils semblaient presser. Alors que le bout du jardin se trouvait en face d'eux, ils prirent un chemin différent. Eléonore tiqua, quelque chose n'allait pas. Timidement, elle demanda où ils allèrent mais personne ne répondit. Elle n'entendait que des bribes des paroles du dirigeant, sèches et vives. Malgré qu'elle ne pouvait pas tout comprendre, un seul mot suffit : "Farral". Tout d'un coup, elle ressentit une peur s'emparer d'elle. Elle entendait certaines voix, certaines paroles lui disant qu'elle n'allait plus pouvoir revoir sa mère, ni son père, ni Victoria un jour. La jeune fille commença doucement à se débattre afin d'échapper à l'emprise d'un des gardes ; elle s'échappa aisément, l'homme ne la tenait pas fermement. C'est ainsi qu'elle courut comme elle put, malheureusement, ce n'était pas suffisant. Les deux gardes l'avaient rapidement rattrapée pour lui saisir à nouveau les deux bras. La panique augmentait, son cœur s'emballait et sa gorge se nouait à ses sanglots. Elle tourna la tête en arrière et vit Victoria, terrorisée, au loin. Elle se tenait proche d'un arbre, comme si elle se cachait en regardant cet acte horrible. Eléonore écarquilla les yeux, le problème était réel. Le meneur de la marche pesta en entendant les sanglots pathétiques de la jeune condamnée et se retourna pour lever sa main vers elle. Mais il n'eût le temps de la gifler.



Eléonore se mit à hurler de toute ses forces pour appeler de l'aide. Mais ce cri n'était pas normal. Il était beaucoup trop strident et aiguë pour qu'il le soit. La jeune fille grimaça à son cri et ne l'arrêta pas, comme si elle avait une ressource d'air interminable. Et ce cri était destructeur. Tandis que les gardes avaient immédiatement enlevé leur emprise sur la jeune cantatrice pour se couvrir les oreilles, une onde de choc propulsa violemment tous ces hommes loin d'elle. Le cri s'estompa, mais les dégâts étaient importants. Les deux gardes n'avaient plus de tympans, du sang coulait de leur oreille. Ils ne semblaient plus en vie, tué par le choc.. ou la voix ? En ce qui concerne le dirigeant, il avait la main collée à son oreille gauche. Elle était en sang. Sa main semblait être cassée également, comme son bras. Choqué, il n'osa plus rien faire. De son côté, Eléonore tremblait de toute part. Rassurée dans le fond qu'on ne la touche plus, Victoria avait également tout vu, étonnée de ce que venait de faire son amie.

Tout un monde vint alors se joindre à Eléonore, en panique. Surtout ses parents. Eléonore venait de réveiller en elle un don qui ne devait s'éveiller en cette période de guerre. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Odria] Eléonore Elizabeth Meredith de Val
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sans nom  :: Table de Jeux-
Sauter vers: